Journée mondiale de la Santé/Sécurité au travail, un sujet majeur pour Viapost

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share via Email
Actualités

Chez Viapost, la santé et la sécurité au travail font l’objet d’engagements profonds et d’actions continues. En effet, de par la nature de leurs activités, les salariés de l’entreprise peuvent être exposés à des risques qu’il est nécessaire de connaître pour les réduire et limiter l’accidentologie à son niveau le plus bas.

Si le programme de lean management Apollo intègre des méthodes et process pour assurer un niveau de sécurité le plus élevé possible, Viapost s’appuie aussi sur d’autres outils afin d’agir sur 3 indicateurs clés :

 

> Le taux de fréquence salariés : il s’agit du nombre d’accidents avec un arrêt de travail supérieur à un jour, survenus au cours d’une période de 12 mois par million d’heures de travail.

> Le taux de fréquence intérimaire

> Le taux de gravité : il représente le nombre de journées non travaillées pour 1 000 heures travaillées, soit le nombre de journées perdues par incapacité temporaire pour 1 000 heures travaillées.

1. Les actions de prévention individuelle et un système d’objectif par site

Pour prévenir les risques d’accident et favoriser le bien-être de ses collaborateurs, Viapost s’appuie en premier lieu sur les obligations réglementaires. L’entreprise étudie ainsi les différentes situations pouvant être source de risque, comme porter une charge lourde, en suivant un cheminement précis :

> Viapost essaie de supprimer ce risque sans en créer d’autres.

> Elle met en place des outils permettant de réduire le port de charge, comme des trieurs pouvant gérer les colis hors normes et/ou lourds, et adapte ainsi le travail à l’homme et pas l’inverse. 

> Si cela n’est pas possible, elle met en place des actions de prévention collective.

> Elle met en place des actions de prévention individuelle (EPI).

> Enfin et avec le concours des managers, un rappel des règles est fait oralement.

Les équipements de protection individuelle varient en fonction des postes occupés par les salariés. Elles correspondent à minima au port de gants pour éviter les coupures, d’un gilet de sécurité ainsi que de chaussures de sécurité. 

En parallèle, Viapost a défini pour chacun de ses sites des objectifs annuels personnalisés en fonction de leur activité et des résultats des années précédentes en termes d’accidentologie. Lorsque les objectifs fixés sont atteints, chaque collaborateur bénéficie d’une prime.

Viapost a mis en place un logiciel de suivi des accidents de travail, avec ou sans arrêt de travail, qui permet une meilleure remontée des dysfonctionnements bénins et graves afin de réduire au maximum les situations dangereuses. Et dès lors qu’un accident survient, le site doit réunir une équipe afin d’analyser l’accident selon la méthode des 5 pourquoi.

2. Des visites sur site pour la mise en place d’actions sur-mesure

Pour s’assurer que tous ses collaborateurs travaillent dans les meilleures conditions possibles, Viapost a élaboré 2 types de visite :

Le STOP AT : tous les managers se rendent régulièrement sur le terrain, provoquent un STOP AT et font un arrêt sur image pour relever les bonnes situations et celles à améliorer. L’objectif est de les obliger à prendre le temps d’analyser leur environnement de travail afin d’éviter de passer tous les jours à côté d’une situation dangereuse sans la contrer.

> Les visites comportementales de sécurité : menées par des personnes formées et volontaires, mais aussi préalablement informées sur les conditions de travail, ces visites ont pour but d’observer individuellement les collaborateurs pendant 15 minutes, puis de réaliser un débrief avec eux. Des actions à mettre en place sont ensuite décidées d’un commun accord. Chaque collaborateur reçoit ce type de visite au moins une fois par an.

3. Des actions de teambuilding autour de la sécurité

Pour renforcer le réflexe et les connaissances de ses collaborateurs sur la manière d’assurer un haut niveau de sécurité au quotidien dans leur travail, Viapost organise régulièrement des ateliers ludiques. 

Ainsi, lors de son plus grand événement annuel « La Tournée d’été 2019 » – un événement festif organisé chaque année sur l’ensemble de ses sites – l’entreprise a mis l’accent sur la santé et la sécurité au travail, et a organisé une activité de teambuilding autour de cette problématique. Les collaborateurs ont ainsi dû relever le défi de construire, par équipes, un chariot élévateur avec ses structures intérieures et extérieures comportant un maximum d’organes de sécurité (rétroviseur, ceinture, etc.).

Pour cela, ils devaient utiliser le kit de matériel mis à leur disposition et construire ce chariot dans un espace rangé et avec une organisation sécuritaire tout au long de l’atelier. Les collaborateurs devaient aussi porter des EPI adaptés à la tâche effectuée et consommer raisonnablement le matériel pour éviter le gaspillage.

Ces diverses mesures sont en perpétuelles évolutions et s'adaptent selon les lieux afin de correspondre au mieux aux équipes et aux activités des implantations.

Du nouveau

chez VIAPOST !

Carrière
[TÉMOIGNAGE DU MOIS] : La parole à l'un...
Votre nouveau rendez-vous #RH : chaque mois découvrez le portrait de nos collaborateurs.
lire la suite
Dans la presse
TSC : des imprimantes dédiées aux transporteurs...
Si le commerce en ligne est en plein essor, les livraisons se révèlent compliquées en raison de contrôles stricts...
lire la suite
Actualités
Viapost, opérationnel pour gérer la...
Depuis le début de la crise du CODID-19, Viapost a accompagné de nombreux clients dans leurs opérations de lutte contre...
lire la suite