Le centre de tri : comment cela fonctionne ?

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share via Email
Avis d'expert
Qu’est-ce qu’un centre de tri ?

Définition

Un centre de tri est une installation logistique qui concentre, trie et répartit les flux qui y transitent.

D’une façon générale, un centre de tri est un hub sur lequel entrent et sortent des produits. Ces produits peuvent être de natures diverses : colis, plis, imprimés publicitaires, courriers, palettes...

Un centre de tri peut être partiellement ou totalement mécanisé et dans ce cas, il s’agira d’un centre de tri industriel.

Quelles sont les spécificités d’un centre de tri ?

L’activité d’un centre de tri est continue

Des camions se rendent à fréquence régulière sur des centres de tri logistiques pour y apporter des produits. Les marchandises sont alors déchargées manuellement, ou au moyen d’appareils de manutention de type transpalettes ou chariots élévateurs, ou bien encore à l’aide d’outils industriels plus sophistiqués comme des télescopiques également appelés encamionneurs ou bras d’injection pour charger et décharger des produits en vrac.

Le prestataire en charge du tri des marchandises contrôle ensuite les objets afin de s’assurer de leur conformité en termes de qualité, de quantité, d’identité de l’expéditeur, de poids, de respect de la marchandise, etc. Ils sont ensuite triés manuellement ou mécaniquement sur des machines de tri industriel. Enfin, les flux triés sont chargés dans des camions afin d’être acheminés vers leur nouvelle destination.

 

L’activité de cross docking

Un centre de tri peut également disposer d’une activité dédiée au cross docking. Celle-ci consiste à faire transiter au sein de la plateforme les flux de marchandises qui ne nécessitent pas d’être stockés, triés et préparés avant leur expédition future.

En effet, après avoir été déchargés sur les quais, identifiés et regroupés en fonction de leur destination, les conteneurs sont immédiatement dirigés vers le quai de chargement pour être chargés dans les camions prêts à partir.

 

Le tri manuel et le tri mécanisé, des techniques complémentaires

Au fil des années, les centres de tri ont connu d’importantes évolutions de mécanisation visant à améliorer la vitesse et la qualité du tri, en réduisant les interventions manuelles. Cela réduit également les risques d’accident mais le tri manuel reste indispensable, notamment pour trier les flux dont les étiquettes ne sont pas lues par la machine ou les flux hors normes (volumineux, instables, etc.).

Dans le domaine de la logistique, les typologies de machines évoluent à très grande vitesse en fonction des flux en croissance sur les marchés. Leur technicité progresse aussi de jour en jour afin de disposer de machines à capacité de tri multi-flux et multicritères, dans cette course effrénée à une livraison de plus en plus rapide.

La présence d’équipe de maintenance permet d’assurer le bon fonctionnement et la disponibilité des machines logistiques pour maitriser les temps d’arrêt machine et éviter toute panne, d’optimiser la production et de maitriser les coûts d’équipements.

Quels métiers peut-on exercer dans un centre de tri ?

Il existe une multitude de métiers dans les centres de tri, quels que soient les produits traités par le prestataire de tri logistique.

> Le responsable d’exploitation

Le métier de responsable d’exploitation ou responsable de production organise, planifie et contrôle la production.

Il contribue à l’amélioration des process de tri afin d’optimiser la productivité et la performance générale. Il garantit la conformité de l’activité à la demande du client ; il est l’interface entre clients, fournisseurs et équipes d’exploitation. Il veille au respect des objectifs de délais, de qualité de service, d’encadrement et de formation des équipes.

> L’agent de tri 

Le métier d’agent de tri permet d’assurer les opérations de déchargement, ventilation et chargement, en appliquant les procédures en vigueur et les consignes de tri.

> Le cariste 

Le métier de cariste consiste à procéder au déchargement des camions, à la peser des produits puis à garantir leur acheminement jusqu’à la zone de tri ou de stockage.

Pour ce faire, le cariste utilise des chariots motorisés, de type chariots élévateurs. Pour procéder à ce type de manœuvre, il est nécessaire de posséder un permis dédié et de respecter l’ensemble des consignes de sécurité.

> Le technicien de maintenance 

Le métier de technicien de maintenance permet de contrôler, surveiller et entretenir de façon régulière les équipements industriels de tri en milieu logistique. Il effectue des missions de maintenance curative ou préventive et dispose également d’un rôle de conseil pour optimiser la sécurité et la performance du matériel.

 

Chercher un métier et évoluer dans ce secteur dynamique est possible partout en France. Il est fortement soumis à des saisonnalités avec des pics d’activités, nécessitant parfois de renforcer les équipes et offrant ainsi des opportunités professionnelles.

Par exemple, sur le tri de colis, le black Friday, Noël et les soldes représentent ce que l’on appelle communément des peak period. Une tendance qui se répète sur des prestations de tri de produits d’été ou d’hiver (crème solaire, boissons, etc, ) ou encore de marchandises liées à l’actualité (masques, gels, etc.).

Envie d’en savoir plus sur les métiers ou de relever de nouveaux défis professionnels, rendez-vous directement sur le site Carrière. 

 

Les espaces dans les centres de tri

Un centre de tri est aménagé selon l’activité qu’il est prêt à recevoir et l’organisation de la production. Les espaces qu’il contient peuvent être les suivants :

> un poste de sécurité

> une zone de réception des marchandises avec des quais d’arrivée,

> des zones de stockage,

> des chantiers dédiés comme le chantier de tri manuel, de restickage, de conditionnement, de picking, de contrôle qualité etc,

> des quais de départ,

> des zones de supervision,

> un atelier de pièces détachées de maintenance.

Chez Viapost, le tri répond aux standards du lean management

Dans un centre de tri, tout est conçu pour assurer la sécurité et garantir la conformité de la prestation de tri.

Par exemple, la signalétique, très présente dans les centres de tri, est prévue pour optimiser les procédures et faciliter le repérage des hommes et des femmes de terrain. De même, les standards au poste permettent la formation rapide des agents et l’exécution du poste de façon identique quel que soit l’agent. La mise au carré des zones vise à sécuriser le chantier de travail et à optimiser les mouvements.

Chez Viapost, la mise en place de l’excellence opérationnelle (lean management) est véritablement ancrée dans la culture d’entreprise. La création d’un programme dédié, nommé APOLLO, en témoigne.

Du nouveau

chez VIAPOST !

Parcours mobilité Frédéric superviseur maintenance
Carrière
Le parcours professionnel de Frédéric...
Arrivé il y a 4 ans chez Viapost, sa mobilité interne lui a permis de découvrir des environnements variés et...
lire la suite
Actualités
23 candidats aux Viapost Awards 2022
Encore une belle année pour le concours des Viapost Awards, qui récompense les actions menées par les équipes...
lire la suite
Etiquetage des colis par un opérateur logistique
Avis d'expert
Quelles innovations pour une stratégie...
Établir une stratégie logistique est indispensable au bon fonctionnement d’une entreprise. Les enjeux sont de taille...
lire la suite